Les principales maladies gynécologiques

Gynécologiques

Une maladie gynécologique est une maladie pouvant atteindre tous les organes génitaux de la femme notamment les ovaires, les trompes, le vagin et l’utérus. Il existe de nombreuses maladies ayant chacune leurs propres caractéristiques, leurs propres traitements et symptômes.

L’Aménorrhée

L’Aménorrhée fait partie des maladies gynécologiques les plus présentes chez une femme. On dit qu’une femme en est atteinte quand il y a une absence de ses menstruations alors qu’elle est encore en âge de procréer. Il est évident qu’une femme n’ait pas ses règles quand elle est enceinte, en pleine allaitement ou encore en pleine ménopause. En dehors de ces trois situations, il est indispensable de consulter un gynécologue. Il existe en tout deux sortes d’aménorrhée dont la primaire est quand la jeune fille de 16 n’a pas encore ses règles et la secondaire concerne les femmes qui ont un arrêt soudain des menstruations.

Afin de venir en aide à la patiente pour vérifier si elle est atteinte par une maladie gynécologique ou non, un annuaire des gynécologues, tel que https://www.le-guide-sante.org/Annuaire/Gynecologues.html sera tout indiqué pour trouver facilement le gynécologue le plus proche de chez soi.

Le cancer de l’endomètre et celui de l’utérus

Le cancer de l’endomètre est une maladie affectant l’intérieur de l’utérus. L’endomètre est ce qui couvre entièrement cette partie de l’appareil génital de la femme. Il a pour rôle d’abriter l’embryon. S’il n’y a pas de fécondation, il s’évacue sous la forme de règles douloureuses mensuelles. Ce type de cancer concerne la majorité des Françaises après le cancer du sein. Une femme en est atteinte quand les cellules de l’endomètre s’amplifient de manière anormale. En général, il apparaît après la ménopause mais peut très bien affecté les femmes de moins de 40 ans. Plusieurs raisons peuvent en être la cause, notamment un excès d’hormones œstrogènes, le surpoids, l’âge, la génétique, etc.

Le cancer du col de l’utérus, quant à lui, apparaît au sein des cellules couvrant la partie inférieure de l’utérus. Il fait partie des cancers les plus diagnostiqués dans le domaine de la gynécologie. La majorité des femmes atteintes, après avoir effectués des tests de Pap, sont souvent sauvées à temps. Il existe deux sortes de cancer dont celui qui naît dans une cellule squameuse et qui est connu sous le nom de carcinome épidermoïde et celui qui prend forme dans une cellule glandulaire et qu’on appelle cancer adénocarcinome.