La phytothérapie et la ménopause

Soulager les signes de la ménopause, oui mais avec quelles plantes ?

Les bouffées de chaleur et les troubles de l’humeur sont des troubles attribués à la ménopause, ils peuvent êtres soulagés par des plantes contenant des phytoestrogènes, des substances ayant des effets proches des hormones féminines (estrogènes).

Elles compenseraient partiellement la chute des estrogènes produits par les ovaires.

Notre partenaire exclusif Ruedesplantes.com a mis sur le marché un pack spécial ménopause pour améliorer le confort de la ménopause avec 2 compléments alimentaires en gélules, 1 liquide puis 1 roll-on aux huiles essentielles.

Roll’on bouffées de chaleur

Contient des huiles végétales, du menthol cristallisé, des huiles essentielles de menthe poivrée, sauge sclarée, cyprès et bergamote.

Complément alimentaire ménopause 120 gélules

Ingrédients pour 6 gélules

  • Fenouil 600mg
  • Escholtzia 600mg
  • Thé vert extrait 600mg
  • Gélatine (enveloppe) 570mg
  • Isoflavones de soja à 10% 360mg (dont isoflavones 36mg)
  • Sauge 360mg
  • Maca 306mg
  • Gluconate Zinc 114mg

(dont Zn 14.478mg  soit 144.78% des AJR) Levure Sélénium 48mg (dont sélénium 48µg  soit 87.27% des AJR) Picolinate de Chrome 198µg (dont chrome 24.75µg soit 61.9% des AJR)

Liquide ménopause 500ml

  • Orthosiphon (feuille)
  • Sauge (feuille)
  • prêle (plante)
  • Maca (racine)
  • Passiflore (plante)

Complément alimentaire Régul’transpi 60 gélules

Ingrédients pour 2 gélules :

  • Sauge   200mg
  • Gélatine HPMC (enveloppe) 190mg
  • Cassis   150mg
  • Griffonia extrait 30%   150mg
  • Fenouil 140mg
  • Oxyde de magnésium marin 59.71%  120mg (Dont 71.65mg de magnésium soit 19.1% des AJR)
  • Chlorophylle   40mg

Existe-t-il des risques à soulager les signes de la ménopause par les plantes ?

  • Les recommandations officielles déconseillent aux femmes qui ont des antécédents de cancer du sein ou de l’utérus de prendre des plantes contenant des phytoestrogènes.
  • Mieux vaut éviter de cumuler plusieurs sources de phytoestrogènes.
  • De plus, la prise prolongée de phytoestrogènes n’a fait l’objet d’aucune étude. Elle ne devrait s’effectuer que sous contrôle médical. Les durées de traitement sont généralement limitées à quelques mois.

DECOUVRIR LE PACK CONFORT MENOPAUSE

Quels conseils pour mieux vivre la ménopause ?

La ménopause peut être une période éprouvante pleine d’appréhension et de doute pour certaines femmes et pourtant, il est tout à fait possible de la vivre de façon sereine et épanouie. Voici nos conseils pour ce faire.

Aimer la vie et ne jamais se laisser aller

femme-matureAvec les changements physiologiques et psychologiques que la ménopause entraîne, cette période peut rapidement devenir éprouvante. Toutefois, il a été prouvé que les femmes qui prenaient soin d’elles et qui ne négligeaient pas les symptômes tels la sécheresse intime, les rapports sexuels douloureux…vivaient la ménopause beaucoup mieux et beaucoup plus sereinement. Par conséquent, le laisser-aller est à éviter absolument. Dans cette optique, vous pouvez par exemple vous offrir quelques séances chez l’esthéticienne ou chez le coiffeur pour une petite mise en beauté ou pour carrément changer de tête en adoptant les extensions cheveux naturels sur thequeenwigs. Outre cela, il est plus que jamais primordial de s’alimenter correctement. Surveillez votre poids sans toutefois adopter des régimes drastiques. Le calcium est à particulièrement privilégier, car il est indispensable pour fortifier les os. La pratique d’une activité physique peut aussi largement contribuer à améliorer votre bien-être lors de la ménopause. En effet, cela aide à garder la ligne et augmente la densité minérale tout en réduisant les risques de cancer du sein qui sont accrus à la ménopause. D’autre part, les suivis médicaux, notamment les suivis gynécologiques, deviendront inévitables même sans traitement particulier, car certaines maladies deviennent plus fréquentes à cette période.

Miser sur sa féminité et accéder à une communication charnelle plus épanouie

La plupart du temps, la ménopause est perçue par beaucoup de femmes comme la perte du pouvoir érotique et donc la fin de la sexualité. Ce qui est complètement faux, car en réalité, la ménopause marque tout simplement la fin de la période de fécondité chez la femme. Il est donc important de savoir dissocier la procréation de la sexualité ainsi que la fécondité de la féminité pour continuer de vivre sans perdre une once de féminité et garder une sexualité normale même en étant ménopausée. Pour cela, la première chose est de s’informer correctement sur la ménopause afin de la dédramatiser et l’aborder sans idées préconçues pour en faire une expérience personnelle et épanouissante. Cette démarche ne peut être que bénéfique surtout dans la vie de couple, car lorsqu’une femme vit bien la ménopause, l’homme n’y trouve aucun problème. De plus, une fois la féminité dissociée des notions de fécondité et de maternité, certaines inhibitions inconscientes peuvent être levées ce qui conduit généralement à une communication charnelle plus sereine, plus intense et plus épanouie.

Bien profiter des voyages malgré la ménopause

C’est en quelque sorte la seconde moitié de la vie d’une femme qui commence à la ménopause. Si, en règle générale, cette étape comporte des troubles désagréables, c’est aussi, positivement parlant, le moment de la liberté où l’on doit profiter des bonnes choses de la vie. Presque tous les devoirs ont été accomplis, les enfants ont sûrement quitté le nid, il est alors temps de se prendre en main, de penser à soi et de rattraper le temps de détente perdu.

Ne pas laisser les désagréments de la ménopause gâcher sa vie

Arrivée à cette étape de la vie féminine, les troubles du climatère, les troubles fonctionnels, font leur apparition. Ils provoquent souvent du stress chez la femme ménopausée, notamment chez celles qui ne s’y sont pas préparées et qui n’arrivent plus à gérer ou à maîtriser ces sensations désagréables. Outre le stress d’une éventuelle prise de poids, de perte de libido ou encore de sensation de fatigue, les bouffées de chaleur sont souvent celles qui affectent moralement et physiquement les femmes ménopausées. Bien que passagères, les bouffées de chaleur peuvent devenir une source de dépression et de grosse fatigue, empêchant toute envie de bouger et de vivre pleinement sa vie.

Outre les différents remèdes, il faut commencer par adopter par exemple une bonne hygiène de vie : limiter la consommation d’alcool, de tabac et de caféine, apporter à l’organisme plus de phytopathogènes avec les légumes, les fruits et les crudités, boire au minimum 1,5 litre d’eau, porter des vêtements légers et amples, etc. Mais, le plus important c’est de vouloir bouger et de se convaincre qu’il faut rester active malgré la ménopause. Plusieurs activités sont très bénéfiques telles que le yoga, la marche, les randonnées ou, pourquoi pas, un voyage au soleil. Tant de possibilités qui permettent de déstresser efficacement et de goûter aux plaisirs de la vie.

Quelques conseils pour voyager et bien vivre la ménopause

Bien que l’âge avance, ce n’est certainement pas une raison pour ne plus se faire plaisir, bien au contraire. En dehors du traitement suivi pour soulager les troubles du climatère, notamment les bouffées de chaleur, voyager peut-être une solution pour mieux se ressourcer et mieux supporter les désagréments de la ménopause. Pour ce faire, il est toutefois nécessaire de procéder à une bonne préparation pour que l’on puisse profiter des séjours de détente. Bien choisir, par exemple, un style de vacances et une destination adaptée. Bien choisir aussi les activités pour qu’elles ne soient pas trop fatigantes et opter, pourquoi pas, pour un séjour de détente et de bien-être. Profiter des bienfaits des huiles essentielles lors des séances de massage. Certaines activités zen peuvent donner une positive attitude pour se dire que la ménopause c’est naturel, ce n’est pas une maladie et les troubles sont passagers. Ainsi, l’on peut y faire face efficacement.

Transpiration voici quelques remèdes

Si vous souffrez de la transpiration excessive de la tête, vous n’êtes pas seul. Il y a des gens qui transpire incroyablement de façon rapide en été et même en entraînement permanent. Ils transpirent beaucoup sous les aisselles, les mains ou même dans le visage ou la tête. Ce que certains considèrent comme tout à fait normal et naturel d’un point de vue, est pour d’autres un stress extrême et est considéré comme très distrayant et ennuyeux. Même si une transpiration abondante touche principalement la tête, il pourrait être un dur combat contre la transpiration excessive.

Mangez des aliments sains pour arrêter la transpiration tête. Votre tête peut transpirer abondamment tout en mangeant des aliments chauds ou épicés. A cet effet, tout d’abord, l’attention devrait être accordée à l’alimentation. Éloignez-vous de la malbouffe. Manger beaucoup de fruits et légumes, grains naturels, viandes maigres et des protéines. Il y a beaucoup de régime de santé naturel qui peuvent vous aider à éviter de transpirer de la tête.

Essayez ses remède à la maison

1. La Tisane

La tisane est un remède à la maison avec des risques naturels libres pour arrêter la transpiration de la tête.
La saveur de tisane sans ajouter de calories ou de la caféine, est une saine alternative aux boissons gazeuses. Les propriétés médicinales des plantes sont présents dans le thé et peut vous aider à vous détendre, donc réduire la transpiration.

2. La tisane de sauge

La tisane de sauge est un remède à la maison pour la puissante transpiration de la tête. Cette espèce est utilisée comme remède à base de plantes contre une grande variété de maladies, en particulier aux problèmes menstruels et ceux liés à la ménopause, comme les œstrogènes et les bouffées de chaleur et réduit les douleurs menstruelles et régularise le cycle menstruel en cas d’aménorrhée (absence de menstruation). Vous devriez boire du thé de sauge pendant une longue période pour voir votre sueur se réduire, juste être patient.

3. Le Jus de tomate

Le Jus de tomate a beaucoup de valeur nutritive pour vous aider à arrêter la transpiration. Il est un jus de fruits frais à base de fruits de tomate. En plus de jus de tomates riches en vitamines, éléments de base, la cellulose, pectine, mais aussi riches en lycopène, qui est un antioxydant puissant, peut améliorer la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Buvez un verre de jus de tomate frais à la maison tous les jours. Continuer pendant une semaine entière. Et puis regardez les progrès accomplis dans la poursuite de votre arrêt de la transpiration excessive des problèmes après quelques jours.

Symptômes et Diagnostic

Concernant la péri-ménopause, syndrome annonciateur du début des perturbations hormonales, les signes sont souvent l’apparition de cycles irréguliers et d’une durée variable avec parfois des règles excessives ou des saignements en dehors des règles appelées métrorragies. Les symptômes provoqués par la ménopause sont :

  • la disparition complète des règles ;
  • les bouffées de chaleur qui concernent les trois quarts des femmes, prenant la forme de sensations de chaleur d’apparition brutale avec rougeur du visage et transpiration excessive
  • une baisse de la libido ;
  • une sécheresse vaginale ;
  • des troubles de l’humeur ;
  • une prise de poids ;
  • des troubles du sommeil ;
  • parfois une dépression ;
  • diminution de la pilosité ;
  • de manière non visible, la ménopause entraine une diminution importante sur quelques années de la minéralisation osseuse, avec une évolution plus rapide vers l’ostéoporose et ses risques augmentés de fracture.

Le Diagnostic de la ménopause

Le diagnostic de la ménopause se base sur l’observation des symptômes. Aucun autre examen n’est nécessaire, si ce n’est un dosage hormonal en cas de doute ou de signes de ménopause survenant tôt, avant l’âge de 45 ans.

Rue des plantes.com a fait une sélection de produits naturels pour vos problèmes de ménopause, avec des solutions 100% naturelles et efficaces

période de ménopause

La ménopause et les plantes médicinales

La ménopause est pour la plupart des femmes un moment désagréable. Des symptômes plus ou moins pénibles peuvent se manifester, dont les très célèbres bouffées de chaleur. Et ce ne sont pas les seuls soucis que peuvent rencontrer les femmes ménopausées : fatigue, trouble du sommeil, troubles articulaires, fragilité osseuse, sécheresse vaginale, problème urinaire, modification de la peau, mauvaise humeur, baisse de la libido, problème digestif, prise de poids, etc. Des traitements naturels sont efficaces contre nombreux de ces maux.

Quelques plantes pour la ménopause :

  • La sauge
  • L’orthophiton
  • La maca
  • La prêle
  • l’escholtzia
  • Les isoflanoves
  • les graines de fenouilles

Une solution naturelle contre les soucis de la ménopause

Ménophytofemme est une solution pour le confort de la femme en période de ménopause. Les plantes que contiennent menophytofemme sont issues de l’agriculture biologique.

Notre produit vous aidera à retrouver du confort dans votre corps. Les plantes présentent dans ce produit jouerons un rôle dépuratifs, diurétiques pour prévenir la rétention d’eau et les troubles urinaires ; Calmeront votre irritabilité (liée à la déficience hormonale) et vos bouffées de chaleur ; Stimuleront votre libido ; Consolideront vos os et amélioreront votre peau.

boutique en ligne de phytothérapie

La ménopause c’est quoi

Définition de la ménopause

La ménopause est un processus physiologique naturel, étape obligatoire dans le cadre du vieillissement de la femme. Elle consiste en un arrêt d’ovulation par épuisement de tous les follicules primordiaux situés dans les ovaires et responsables durant la vie génitale de la libération des ovocytes dans les trompes utérines. Il en résulte un arrêt des cycles menstruels par arrêt de la sécrétion en oestrogènes. La ménopause est souvent précédée par la péri-ménopause, période pendant laquelle les activités ovariennes sont ralenties et les hormones féminines diminuent. La ménopause survient chez les femmes entre 45 et 55 ans en moyenne et, dans quelques cas, au-delà de ces limites.

Symptômes de la ménopause

Il est important de faire la différence entre les symptômes apparaissant jusqu’à l’arrêt des règles et les troubles dus à une carence prolongée en œstrogènes.

Les troubles climatériques

Les troubles qui apparaissent au cours de la ménopause (troubles climatériques) sont dus à la baisse relativement rapide du taux d’œstrogènes. Un tiers des femmes se plaint de forts symptômes qui ont valeur de maladie, un tiers mentionne des troubles légers et un autre tiers déclare ne souffrir de quasiment aucun symptôme. La durée de ces symptômes est très variable, elle peut aller de quelques mois à plusieurs années.

Les facteurs qui augmentent le risque de souffrir de troubles climatériques sévères sont:

  • Le tabagisme
  • Le surpoids
  • Le manque d’activité physique
  • Une situation socio-économique modeste

Parmi les principales manifestations aiguës de la ménopause, on trouve:

  • Les symptômes appelés ”vasomoteurs”: bouffées de chaleur, accès de sueur, étourdissements, vertiges
  • Les troubles sanguins: saignements faibles, abondants, prolongés, légers saignements avant et après les règles, cycles irréguliers, absence de saignements
  • Les troubles du sommeil
  • La réduction de la fertilité et les troubles de la fonction sexuelle: environ la moitié des femmes se plaint d’une réduction de l’envie sexuelle; 20-45% souffrent de troubles de l’excitation, 26-30% de troubles de l’orgasme et 20-45% de douleurs lors des rapports sexuels
  • Une instabilité émotionnelle et psychique, une humeur dépressive, des troubles de la mémoire

Les premières bouffées de chaleur apparaissent généralement au cours de la nuit sous la forme d’accès de sueur et perturbent le sommeil. Les bouffées de chaleur qui apparaissent après la consommation de café ou des situations d’excitation émotionnelle indiquent que ces symptômes peuvent être dus à la ménopause.

Si des sensations de chaleur apparaissent, surtout pendant la journée, et qu’elles ne peuvent être attribuées à des évènements précis, il est peu probable que les modifications hormonales en soient la cause.

Le moment de l’apparition des troubles non spécifiques aide à identifier s’il s’agit de symptômes liés aux modifications hormonales ou non. La prise de poids et la rétention d’eau observées essentiellement avant les saignements menstruels et qui disparaissent après les règles sont également un signe de déséquilibre hormonal, souvent provoqué par le déficit en progestérone.

Les femmes ne doivent pas se résoudre à accepter ces symptômes! Renseignez-vous auprès de votre gynécologue sur le traitement possible. Ce traitement peut être prescrit sur une courte durée mais aussi à plus long terme afin de prévenir l’apparition ultérieure de troubles dégénératifs.

Modifications dégénératives liées à l’âge

Les hormones ovariennes, en particulier les œstrogènes et la progestérone, ont un effet protecteur contre plusieurs maladies. On pense par exemple que les hormones sexuelles féminines chez les femmes plus jeunes contribuent largement à réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire.

L’arrêt de la production de progestérone et d’œstrogènes après la ménopause peut accélérer les troubles suivants:

  • Troubles osseux et articulaires (ostéoporose, arthrose, douleurs articulaires)
  • Maladies cardiovasculaires
  • Prise de poids
  • Modifications de la peau et des cheveux (rides, perte de cheveux ou croissance gênante de cheveux sur des zones inhabituelles)
  • Douleurs au niveau génital ou urinaire: Sécheresse vaginale, incontinence et infections urinaires récurrentes

L’arrêt de la production hormonale est un processus “normal” lié à l’âge. Toutefois, il peut fortement affecter la qualité de vie des femmes après la ménopause et augmenter le risque de développer certaines maladies. Étant donné que ces troubles n’apparaissent que des années après la ménopause, le délai pour instaurer un traitement hormonal préventif est donc suffisamment long.